Skip to main content

Sécurité des bâtiments : quels risques et systèmes de protection à anticiper?

2019

En Suisse, le cycle de vie d’un bâtiment est long et évolutif. De sa construction à sa rénovation, en passant par son utilisation courante, chacune de ses étapes est soumise à des problématiques de sécurité différentes. Pour pallier à celles-ci, il faut redéfinir les risques et anticiper les protections nécessaires, tant pour aujourd’hui que pour demain.

La sécurité et la construction d’un bâtiment

Avant même de poser la première pierre, le maître d’ouvrage, mais aussi les investisseurs, le conducteur des travaux et les architectes doivent composer un projet au maximum infaillible et aux normes. Pour cela, il existe des technologies qui permettent l’échange en temps réel des informations importantes. La technologie BIM, qui s’impose comme un standard, est une de ces technologies qui permet de pondérer l’impact de chacune des décisions sur l’intégralité du projet. Excellent outil pour prévenir des risques, il permet d’anticiper des problèmes futurs, des noeuds complexes et des situations à risque.

La sécurité et l’accessibilité d’un bâtiment

La digitalisation marque un grand tournant dans la sécurité des bâtiments. Les heures officielles de fermeture, la présence d’un concierge ou d’un service de sécurité ne sont plus indispensables. Pour substituer à ces services coûteux, l’utilisation de capteurs et d’infrastructures digitales permettent d’engranger des données interconnectées en temps réel. Sécuriser les portes via un scanner d’empreintes, vérifier la fréquentation des lieux via caméras devient de plus en plus courant.

La sécurité et les bâtiments connectés

Désormais, ce sont bien ces systèmes de protection digitale qu’il faut sécuriser. Les smart-building ont fait une avancée gigantesque en matière de gestion et d’accessibilité du bâtiment. En revanche, ces systèmes interconnectés sont désormais soumis à la menace des cyber attaques. D’après une étude conduite par IBM au sujet de la cyber-sécurité, les brèches et attaques digitales coûteraient en moyenne en 2017 près de 3.86 millions de dollars (US).  Cela ne prend pas en compte les dommages potentiels sur le personnel, les visiteurs externes, la clientèle et leurs données personnelles et privées. L’ampleur peut devenir encore plus large lors de dégâts matériels causés – entre autre – par des surchauffes volontaires d’appareils.

Pour prévenir un tel risque, les démarches à entreprendre sont multiples:

1 – Sécuriser son architecture réseau
2 – Assurer une bonne maintenance
3 – Renforcer les contrôles d’accès 
4 – Implémenter des règles de connexion strictes
5 – Analyser constamment l’activité du réseau
6 – S’entourer d’experts

La sécurité et les smart-cities

Que ce soit des bâtiments à vocation commerciale, résidentielle ou industrielle, ces infrastructures s’ancrent dans la tendance de la “smart city”. Ces villes intelligentes, infiniment connectées, visent à répondre aux défis de l’urbanisation par l’usage des technologies.

Selon un rapport publié par l’ONU, on dénombre que près de deux tiers de la population mondiale résidera dans une zone urbaine d’ici à 2050. Pour s’adapter à cette transition, les villes améliorent, notamment via leurs smart-buildings, la qualité et la performance de leurs services urbains.

Au-delà des entreprises, les citoyens sont aussi largement impactés par l’interconnexion entre les bâtiments, leur environnement et leur ville. Pour une transition réussie, il est important d’auditer constamment les systèmes en place afin d’avoir, soi-même, une infrastructure infaillible.

Pour mieux comprendre les problématiques d’aujourd’hui et les challenges de demain, discutez avec les experts de SPG Intercity. Contactez-nous pour un accompagnement sur-mesure tout au long de vos projets immobiliers, ou suivez-nous sur Linkedin.