Skip to main content

Le commerce de détail, une révolution en marche

2019

Alors que le chiffre d’affaire des grands centres commerciaux de Suisse connaît une diminution de 1,1 % en comparaison annuelle, la dernière étude de notre partenaire international Cushman & Wakefield nous confirme que les perspectives du marché européen des parcs retail sont plus positives, avec l’Europe de l’Ouest qui ouvre la voie.

Le commerce de détail est très actif ! Mais il connaît actuellement une révolution en raison de la croissance des achats en ligne et, même situé en périphérie des grandes agglomérations, n’est pas épargné. Pourtant, les grands complexes ont jusqu’à présent fait preuve de résilience par sa flexibilité, sa commodité et son accessibilité qui sont les principaux points d’attractivité pour les nouveaux locataires et clients des centre commerciaux.

En Suisse les achats en ligne ont augmenté de 10% en 2018 atteignant 9,5 milliards*, cette nouvelle manière de consommer affecte le commerce de détail, on observe un déclin des visiteurs dans les principaux centre commerciaux et zones urbaines Suisses, de grandes baisses de volumes ont, par exemple, été ressenties par Shoppyland à Schönbühl (-4,5%) et par le centre de Balexert à Genève (-3,1%)**.

Les centres commerciaux européens ont augmenté leur surface de 2,2% en 2018, atteignant 50,1 millions de mètres carrés. Au total, 995’000 m2 de surfaces commerciales ont été nouvellement livrées, soit 15% de moins qu’en 2017.

Dans certains pays, les stratégies d’implantation des locataires des centres commerciaux sont en train d’évoluer pour incorporer de plus petites unités dans les zones suburbaines afin de se rapprocher des clients potentiels. L’utilisation des transports en commun est prioritaire par rapport à la voiture dans les très grandes villes et certains clients privilégient de plus en plus la facilité d’accès et la proximité.

La France a été le pays le plus actif en 2018, cela se reflète dans le « pipeline » de développement, avec 782’000 m² de nouveaux centres commerciaux en cours de construction et dont l’ouverture est prévue en 2019/2020, ce qui représente 54% du développement total en Europe. A deux pas de la frontière Suisse, la rénovation du centre commercial Val Thoiry, comprenant une extension de 3’000 m2, a par exemple été achevée récemment. L’Espagne occupe la deuxième position avec 165’000 m2, suivie par le Royaume-Uni avec 121’000 m2 de nouveaux pôles retail.

Un nombre croissant d’anciennes surface semblent maintenant obsolètes et devront être réaménagées. De nombreux propriétaires passent en revue leur portefeuille commerciaux et identifient les opportunités de rénovation et d’utilisations alternatives, bien que ces possibilités soient actuellement limitées aux grandes villes.

Caroline Rieben, Consultante senior chez SPG Intercity explique : « En Suisse, le changement de comportement des consommateurs a forcé les retailers à revoir leurs canaux de vente, l’agencement de leur surface mais aussi la manière dont ils attirent le client. Ils privilégient désormais les petites surfaces et optent pour des baux plus courts alors que pendant des années un minimum de 10 ans était souhaité. Les propriétaires modifient également leur portefeuille afin de mieux répondre aux besoins, en pleine mutation, de leurs locataires. Les surfaces sont rénovées, notamment les principaux centre commerciaux Genevois tels que Confédération Centre, qui sera terminé en 2020 et le centre de Balexert qui prévoit des investissements massifs. »

Associée à Cushman & Wakefield, leader mondial en matière d’immobilier « retail », SPG Intercity accompagne quotidiennement des propriétaires et de grandes enseignes dans leur réflexion et leur stratégie immobilière afin de s’adapter à cette mutation profonde du marché. Contactez notre équipe ou suivez-nous sur Linkedin pour rester informé des actualités du marché immobilier !